Maëlie Klein en 5èmeA lauréate du concours d’écriture Pousse-Crayon

Maëlie Klein en 5èmeA lauréate du concours d’écriture Pousse-Crayon

Tous les élèves des classes de 5ème A et 5ème B ont participé au concours d’écriture Pousse crayon, organisé par le Lycée français Marguerite Duras de Ho Chi Minh Ville (Vietnam). 

Il s’agissait d’écrire une nouvelle de deux à quatre pages sur le thème « préposition + écran » : inspirant mais pas si simple ! Plusieurs versions ont été nécessaires avant une première sélection de quatre textes, faite par les enseignantes, Madame Exbrayat et Madame Vital. 

Le soir de la remise des prix de la Semaine des Lettres et de la Francophonie, le 17 mars, huit lauréats sont donc hautement félicités et reçoivent un beau stylo-plume en récompense de leur travail particulièrement réussi : bravo à Maelie Klein, Mikhaela Manguilla, Medhi Manouach et Bryana Sambot en 5A, ainsi qu’à Triomphe Abandzounou, Suzanne Banzouzi, Romain Lucas et Alexandre Nebunu en 5B ! 

les huit finalistes du concours d’écriture Pousse crayon

Cette première sélection « Charlemagne » était une première (grande !) étape. Seuls deux des huit finalistes pouvaient participer au concours inter-établissements… Pour les départager, nos huit lauréats ont été lus avec attention par les élèves de Seconde B – un grand merci à eux. Ils ont ainsi désigné les deux textes à envoyer au concours Pousse crayon à l’international. Félicitons chaleureusement Maelie Klein, classée première pour sa nouvelle « A cause de l’écran » et Romain Lucas, qui obtient la deuxième place pour son texte « Avant l’écran ». Le début de ces deux nouvelles a été lu le soir de la remise des prix. 

Romain Lucas et Maëlie Klein

Enfin, un jury de dix professeurs émérites de différentes disciplines a classé les six textes présélectionnés (deux pour notre lycée Charlemagne, trois du LFI Marguerite Duras au Vietnam, et une du collège Paul Bert de Drancy en France), pour distinguer les trois meilleures nouvelles.

Les trois lauréats de ce concours d’écriture sont donc cette année, par ordre :

Première: Maëlie KLEIN, élève en 5A du lycée Charlemagne, pour « A cause de l’écran »

Second: Gabriel PHAN GAILLOT, élève en 5A du lycée Duras, pour « Derrière l’écran »

Troisième: Maël NARVAEZ MARTIN, élève en 5B du lycée Duras, pour « A travers l’écran »

Bravo à Maëlie ainsi qu’aux deux jeunes gens qui l’encadrent modestement sur le podium ! 

Voici sa nouvelle. Vous pouvez lire les autres sur le blog Petites traces du lycée Duras de Ho Chi Minh-Ville tenu par Fabien Giard, professeur de Lettres.

Maëlie Klein, lauréate du Prix Pousse Crayon

A cause de l’écran


Chapitre 1

Bonjour ! Je m’appelle Angèle et je suis en 5ème mais là je suis surexcitée parce que… J’AI ENFIN REÇU MON NOUVEAU TÉLÉPHONE ! Et en plus c’est un XXX292 méga ! Je suis trop contente ! Cela faisait maintenant un peu plus d’un an que je l’attendais ! Mes parents n’ont jamais vraiment voulu que j’ai un téléphone à moi et l’année dernière, pour me « consoler », ils m’ont offert un Nokia ! Donc, quand j’ai fait ma rentrée en 6ème l’année dernière, imaginez le regard des autres envers moi ! C’est la seule fois de ma vie où j’ai réussi à lire dans les pensées des autres élèves. Ils pensaient « Oh regarde cette fille ! C’est quoi ce téléphone de papy ! C’est trop la honte, j’ai pitié d’elle ! » Et ça toute l’année ! Mais je n’aurai plus besoin de supporter toutes ces moqueries et ces index pointés sur moi car c’est du passé et maintenant j’ai le dernier Iphone ! Je pourrai enfin avoir des amis, peut-être même un petit copain et je pourrai enfin commencer une vraie vie sociale ! Mais pour ça, il va falloir : que j’achète une carte SIM et une carte SD, que j’installe tous les réseaux sociaux (à savoir Instagram, Snapchat, Tiktok…), que j’installe tous les jeux à la mode, que je personnalise mon fond d’écran, que j’ajoute un mot de passe et surtout que j’apprenne le langage des « textos » comme lol ou mdr. J’ai tellement hâte de m’y mettre ! Je vais personnaliser MON téléphone (ce qui, entre nous, va me prendre quelques jours à mon avis…) !  J’embrasse ma mère et mon père et je file dans ma chambre pour tester mon nouveau téléphone. J’ouvre sa boîte, le sort et l’allume. Ensuite, je choisis un mot de passe. Je réfléchis, puis je décide de mettre lovelife, pour me rappeler que ma vie est géniale grâce aux écrans. Ensuite, les fonds d’écrans ! Je file dans mon jardin pour prendre n’importe quelle photo et, en réfléchissant un peu, je finis par prendre une photo du ciel bleu avec des nuages. Je remonte dans ma chambre, mets mon fond d’écran et commence à installer des applications. Je commence par les jeux. J’ai entendu parler de certains jeux à la mode, donc je les installe directement. Ensuite, les réseaux sociaux. J’installe d’abord Tiktok, ensuite Snapchat et Instagram. Après, c’est le tour de WhatsApp. Je n’arrive pas à me connecter quand soudain je comprends pourquoi : J’ai oublié d’installer la carte SIM ! Ma mère en avait mis une dans le paquet avec une carte SD. Je place les cartes dans l’endroit approprié du téléphone et je réussis enfin à installer WhatsApp. Mais étant donné que je n’ai pas d’amis, je n’ai que le numéro de ma mère et de mon père. Je suis un peu triste en pensant à ce détail, mais je me console vite en me disant que ce supplice de rester seule se finira à la rentrée. Je teste mes nouveaux jeux, regarde des vidéos sur YouTube, demande les numéros de mes proches à ma mère. Quand les « premières » installations de mon téléphone ont été finies, je regarde l’heure et il est déjà 18h00 ! Ça veut dire que j’ai passé la journée dessus ! Voyant le niveau de batterie très faible de mon téléphone, je décide de le charger. Je prends le chargeur, le branche et continue à jouer dessus. Je m’entraîne à écrire les messages plus vite, à comprendre les abrégés des mots comme s’il te plaît, sérieux etc. Ensuite, ma mère m’appelle pour dîner. Vu que demain c’est la rentrée, mes parents veulent que je me couche tôt. Je stresse un peu pour demain, mais je suis sûre que ça va bien se passer.

Chapitre 2

 Le réveil sonne, je saute de mon lit, m’habille, et prends mon téléphone pour le mettre dans mon sac. Je le mets en mode muet et le place dans la petite poche de devant que je ferme avec un cadenas, fournis avec une clef qui est cachée au fond de ma trousse. Je ne prends pas de petit déjeuner parce que j’ai trop mangé la veille, prends mon sac et grimpe dans la voiture. J’arrive au collège, non sans stress, mais j’essaie de le dissimuler. En rentrant, je vois une fille toute seule et décide de m’approcher. Je lui dis timidement :- Bonjour, je m’appelle Angèle. Et elle me répondit tout aussi timidement :- Bonjour, moi je m’appelle Lou et je suis nouvelle, tu l’es aussi ?- Non j’ai fait ma 6ème ici, réponds-je.- Alors pourquoi tu ne vas pas rejoindre tes amis ?- Je… je n’en ai pas.- Ah bon ?- Oui, c’est parce que je n’avais pas de téléphone…- Moi non plus, je n’en avais pas, et c’est à cause de cette raison que je me suis fait harceler.- Ah oui ? Je pensais qu’il n’y avait que moi qui était dans ce cas-là mais moi je ne me suis pas fait harceler parce que j’allais tout le temps dans les toilettes les plus sales et que personne (même pas le personnel) n’osait y entrer à mon avis…Nous continuons à discuter comme ça jusqu’à la sonnerie. Nous allons dans le gymnase pour savoir dans quelle 5ème nous allons aller. Nous nous mettons à coté et croisons les doigts pour être dans la même classe et notre vœu est exaucé : Nous nous retrouvons toutes les deux dans la 5ème C ! Etant donné que c’est la rentrée, nous n’avons qu’une heure de cours avec notre professeur principal qui est Mme Montavrant, qui est notre professeure de musique et c’est aussi la professeure du collège la plus gentille et la plus drôle ! Je sens que cette année va être superbe !

Chapitre 3

 Avant de retourner chez moi, je demande le numéro de Lou, qui me le donne avec joie. Je rentre chez moi, raconte mon début d’année scolaire superbe à mes parents, mange et pars envoyer un message à Lou. Elle me répond, puis nous continuons à discuter de tout et n’importe quoi : de la marque de notre téléphone, des professeurs, de notre vie… La journée s’est vite terminée et la nuit est tombée rapidement, je suis donc partie me coucher. Le lendemain, je retourne à l’école mais cette fois pour une journée entière. Devant la salle d’art plastique, je retrouve Lou qui discute avec d’autres filles. Je n’ai pas osé m’approcher tout de suite mais Lou m’a appelé d’un signe de la main. Je me place à côté d’elle et elle m’explique « Angèle, je te présente mes amies de primaire Alicia, Elena et Nikki. » Elles me disent bonjours et je le leur rends. Nous discutons un moment puis Lou lance :-Et si on créait un groupe ? On se retrouverait toutes devant la salle d’art plastique à chaque récréation et à la cafétéria, on se regroupera à la dernière table ?- Bonne idée ! ajouta Alicia. Alors j’ai conclu :- C’est d’accord, alors tous les jours, on se retrouvera devant la même salle à la même heure ! Et juste après avoir fini ma phrase, la sonnerie s’enclenche. « A tout à l’heure les filles ! » crie Nikki.

Chapitre 4 

Nous allons en cours et là, je vois Lou s’arrêter net. Je lui demande ce qu’il y a mais elle me répond « rien du tout, ne t’inquiète pas » et c’est justement ce qui m’inquiète ! A la récréation, Lou reste derrière moi et regarde ailleurs, l’air d’admirer quelque chose, et c’est à cet instant que je comprends. Je lui prends la main, vais rejoindre les filles et je leur dis en chuchotant « Les filles, je crois que Lou est amoureuse ! » « Ah bon ? disent-elles toutes en cœur, l’air surexcitées. Comment tu sais ça ? » demanda Elena. Donc je lui réponds : « d’abord elle s’arrête net devant la classe, et ensuite elle reste derrière moi en admirant « quelque chose » vous voyez ce que je veux dire ? » Et le reste de la journée, on lui demande qui c’est mais elle répond toujours « Vous êtes bêtes » ou « arrêtez ». Le soir, on crée un groupe sur WhatsApp et on discute jusqu’à tard le soir.

Chapitre 5
 Cinq semaines se passent sans rien d’extraordinaire : on ne sait pas de qui Lou est tombée amoureuse, j’ai reçu les numéros d’Alicia Elena et Nikki et j’ai des bonnes notes. C’est les vacances mais il fait froid donc je reste sur mon téléphone toute la journée. Je regarde une vidéo sur YouTube quand je reçois un message. Il y a marqué « sale bébé ! » Je réponds donc du tac au tac « mais qui es-tu et pourquoi tu m’envoies ça ? » Et elle m’envoie comme réponse « serpillière ! » Prise de panique, je bloque la personne mais elle change de numéro et me renvoie des messages comme « tu es nulle, tu sers à rien ! » je ne fais plus attention à ces messages mais ça me tourmente toute la journée. Pourtant, je ne veux pas en parler ni à mes parents ni à mes amies pour diverses raisons. Le lendemain, je vois qu’on m’a ajouté à un groupe. Il n’y a pas de titre, mais déjà quelques messages comme « tu dois t’ennuyer de tes journées vu ce que tu es. Ça ne m’étonnerait pas qu’elle n’ait pas d’amies ! Tu es nulle ! » et puis il y a un message qui me choque particulièrement. Le message était      « arrête de vivre, suicide-toi ! » Donc je quitte le groupe, prise de panique, de peur et de tristesse. On me remet dedans, donc je comprends vite que ça ne sert à rien de le quitter à nouveau, ou de bloquer les numéros. Je laisse les messages sans rien dire, et commence à être vraiment triste et, sans m’en rendre compte, je commence à me poser des questions sur ce qu’ils m’envoient. C’est vrai, il doit bien y avoir une raison pour qu’ils m’envoient des choses aussi méchantes ! Les jours passent, les messages deviennent de plus en plus violents. On me traite de tous les noms, on m’insulte mais surtout, surtout on me pousse à me suicider. Pour moi, les jours sont des années, les heures sont des siècles et les secondes durent une éternité. Je suis triste mais je dis à mes parents que ce sont les devoirs qui m’énervent.

Chapitre 6 

Un jour, n’en pouvant plus, je dis à ma mère que je vais me balader. Mais je vais faire autre chose. Quelque chose de stupide, bête et très grave, mais qui atténuera toutes mes souffrances. Je m’approche d’un pont, monte sur la barrière et… saute. Mais je sens quelqu’un qui me retient de tomber dans l’océan. Je dis à la personne de me lâcher mais elle me répond non et je reconnais cette voix : c’est celle de Lou, qui me ramène sur le trottoir et qui me sert dans ses bras et en même temps me pose plein de questions. Elle me demande « MAIS POURQUOI TU VOULAIS FAIRE CA ! TU AURAIS PU MOURIR !!! » Alors, en sanglotant, je lui explique tout. Elle me rassure, me dit que tout est fini et qu’elle va me raccompagner chez moi mais je ne veux pas. J’ai peur que mes parents me grondent et me punissent alors elle me propose « On va y aller et je vais rester avec toi, on va tout raconter à tes parents et vu que tu ne savais pas ce qu’il fallait faire, ils ne vont jamais te gronder ! Ils vont plutôt te rassurer, t’expliquer ce qu’il faut faire si ça recommence et ils vont porter plainte. Moi, quand mes parents ont découvert que je me suis fait harceler, c’est ce qu’ils ont fait. Et d’ailleurs, je ne suis pas amoureuse. C’est juste que j’ai reconnu un des élèves qui m’a harcelée l’année dernière. » Nous sommes rentrées chez moi et Lou avait raison : mes parents ont fait exactement ce qu’elle avait dit. Aujourd’hui, je repars de zéro mais cette fois, sans téléphone…

Festival théâtre sous la paillote 2022 : le programme !

Festival théâtre sous la paillote 2022 : le programme !

Le festival théâtre sous la paillote 2022 commence lundi prochain, soyez les bienvenus ! 

Les séances sur le temps scolaire sont « réservées » à certaines classes :

lundi 23 mai à 15h30 : 3èmes et 2ndes

mardi 24 mai à 12h : 4èmes

mardi 24 mai à 15h30 : 5èmes et 4èmes

mercredi 25 mai à 9h30 : 1ères

jeudi 16 juin : 6èmes

vendredi 17 juin : 5èmes 

Les soirées sont ouvertes à tous, lycéens, parents, personnels : les élèves seront fiers de vous présenter leur travail ! 

Voici l’affiche programme. 

Merci à tous, et bons spectacles !

L’équipe théâtre

Felix natalis dies, Roma !

Felix natalis dies, Roma !

Aujourd’hui Rome fête ses 2275 ans !

Tous les élèves des options Langue et Culture de l’Antiquité, soit les options Mythologie en Sixième et les latinistes de la Cinquième à la Terminale, célèbreront dignement l’événement lors des Journées romaines du Lycée Charlemagne, les mercredi 27 et jeudi 28 avril. Voici le programme des réjouissances.