Mardi 14 février, les premières A et B ont accueilli Christophe Rouger, acteur et metteur en scène, qui leur a proposé un atelier théâtre autour du texte Juste la fin du monde de Lagarce, qu’ils présentent au bac de français cette année. L’artiste parisien, invité dans le cadre du festival théâtre Kintwadi ! organisé par l’espace Mwezi, est également directeur d’une troupe nommée La roulotte, hommage à Jean Luc Lagarce et à Jean Vilar.

Après une courte de présentation de son parcours, de ses études et des différentes facettes de son métier, Christophe Rouger passe à la pratique. Échauffement du corps, de la voix, découverte des différents résonateurs du visage, occupation de l’espace scénique ; entre rires et concentration, chacun expérimente les différents exercices. 

Les apprentis acteurs travaillent ensuite sur le chœur, l’atelier se termine sur des ébauches de mises en scène du prologue de Juste la fin du monde ; une belle expérience et une autre manière d’appréhender les œuvres au programme.

Paroles d’élèves

« Divertissant et instructif, ça donne envie de s’intéresser au monde du théâtre. Les exercices étaient assez drôles et détendent. Beau résultat des mises en scène du prologue de Lagarce. »

« J’ai été surpris des connaissances de Christophe Rouger sur le corps humain et surtout sur les muscles du visage. »

« Des exercices comiques et étonnants au début mais qui ensuite nous ont permis de mieux nous repérer dans l’espace et de nous placer sur scène »

« Des activités enrichissantes qui permettent une autre lecture de l’œuvre »

Et le mot de la fin (extrait de Juste la fin du monde de Lagarce, II,2)

Louis :  Cela joint l’utile à l’agréable