Encadrants : Mme Bourion, enseignante de Technologie et Mme Arquembourg, PRIO

Dans notre poursuite de la découverte des différents métiers, c’est au tour de Mme Audray Vercouttre, ce vendredi 29 février, de venir nous rencontrer. 

Installée au Congo depuis 14 ans pour raison familiale et personnelle, elle travaille aujourd’hui chez SPORAFRIC où elle occupe le poste de directrice / responsable centre de profit. 

Un centre de profit est une unité autonome au sein d’une entreprise qui gère son propre chiffre d’affaire dont le but est de maximiser les résultats de l’entreprise

Amoureuse de son métier, elle a souhaité partager son vécu avec nous.

Son cursus

Souhaitant entrer rapidement dans le monde du travail, Mme Vercouttre fait dès le lycée des démarches pour construire son projet professionnel. Elle rencontre des conseillers d’orientation et fait un test de personnalité pour établir son profil.  Cela la conduit à s’orienter vers un Bac STMG puis à poursuivre en BTS gestion PME/PMI (Bac +2).

Durant ses années de BTS elle a l’opportunité de faire des stages en entreprise lui permettant d’acquérir de l’expérience dans le domaine commercial.

On notera cependant que Mme Vercouttre n’a pas suivi une filière classique.  Cette dernière consiste à passer un bac général puis à entrer en école de commerce à l’issu de laquelle on obtient un Bac + 4 ou + 5 (master).

Sa carrière

On ne sort pas directement responsable de centre de profit, c’est poste évolutif. On commence comme assistant de gestion. Cela a été le cas de Mme Vercouttre qui débute sa carrière par un poste d’assistante de gestion dans une société d’intérim.

Lorsqu’elle arrive au Congo, elle accepte un poste de responsable de centre de profit chez EDVT, Esprit d’intérieur qu’elle occupe pendant 13 ans. C’est ainsi qu’elle nous a tous vendu des jouets !

Enfin depuis un an, elle exerce les mêmes fonctions chez SPORAFRIC.

Son rôle

Ses missions sont variées :

  • Il faut mettre sa détermination, sa capacité d’analyse et sa réactivité au service de l’entreprise afin d’en maximiser les profits.
  • Esprit d’équipe, sens de la négociation et organisation sont indispensables à la gestion des produits (Achat, stock, vente …) et au management des équipes (Administration, ressources humaines…)
  • Une bonne capacité d’adaptation et un bon sens commercial sont indéniablement nécessaires pour satisfaire le client. Il faut être à l’écoute, ne jamais lui dire « non », l’orienter et lui proposer des solutions.
  • L’expérience acquise permet de déterminer les objectifs de ventes et de production
  • Avec rigueur et efficacité, le responsable d’un centre de profit rend des comptes régulièrement à la direction : faire le point sur le plan économique et administratif

Les plus et les moins

Les actions sont diversifiées. Aussi il n’y a pas de place pour l’ennui : un jour une vitrine, un jour une négociation avec un fournisseur, encore un autre jour visite au dépôt pour gérer les stock … Mme Vercouttre ne fait jamais la même chose. 

De plus elle bénéficie de toute l’autonomie nécessaire pour gérer son emploi du temps, ses actions, ses journées …

On note également que c’est un métier où la rémunération est attractive

Enfin il y a plusieurs évolutions envisageables par la suite :

  • Auditer d’autres centres ou possibilité de gérer plusieurs centres en même temps
  • Evoluer soit au sein de l’entreprise soit dans de plus grandes entreprises
  • Avoir une responsabilité nationale selon le secteur

Mme Vercouttre a souligné à plusieurs reprises qu’elle « s’éclate » dans son métier et qu’il présente donc peut d’inconvénients à ses yeux. Elle évoquera toutefois les horaires parfois difficiles, la chaleur dans les entrepôts et les périodes de stresse à gérer.

Le message que nous retenons de cette rencontre c’est d’apprendre à se connaitre pour faire un métier qui nous plaise. Il est important de croire en soi, de faire sa route, d’assumer ses choix et de se battre pour atteindre nos objectifs. C’est ce que Mme Vercouttre a fait et ne l’a jamais regretté. C’est comme ça qu’aujourd’hui elle part tous les jours travailler en ayant, selon ses termes, la banane !

Les élèves de 3ème A et B